800 000 morts évitées grâce aux mesures anti-tabac aux États-Unis


lutte contre le tabacLa persévérance finirait-elle par payer? C’est ce que pense l’Institut américain du cancer, le NCI qui affirme que 800 000 morts du cancer, entre 1974 et 2000 ont pu être évitées grâce à toute la communication faite sur le tabac, comprenant les campagnes d’information sur les traitements contre le tabac et les mesures anti-tabac prises par le gouvernement.

Pour arriver à ce résultat, les chercheurs ont dû observer le nombre de cancers des poumons déclarés sur les personnes nées de 1890 à 1970. Parmi cette tranche d’âge, beaucoup d’Américains ont été incité à fumer, notamment pendant les deux guerres, cette campagne ayant été beaucoup soutenue par le gouvernement lui-même.

D’après le NCI, si les campagnes anti-tabac avaient été plus efficaces dès la première campagne d’informations en 1964, 2.5 millions d’Américains auraient pu être épargnés par les maladies adjacentes au tabac.

Selon le chef de la division de contrôle des cancers du NCI, le professeur Robert Croyle, les résultats de l’étude sont assez révélateurs de la politique de consommation du tabac qui sévissaient à cette époque. Et aujourd’hui, les répercussions dévastatrices de cette époque sont la preuve qu’il faut réduire le tabagisme. ». Il poursuit en expliquant « qu’il faut continuer à lutter contre la consommation du tabac qui reste la priorité médicale et de santé publique qu’il faut éradiquer ».

Même si ce chiffre donne espoir, et que de plus en plus de procès sont intentés aux cigarettiers, essentiellement aux Etats-Unis, la route sera longue. Le business de la cigarette a encore de beaux jours devant lui. En 2010, Philip Morris International a vendu 900 milliards de cigarettes dans le monde entier (Wikipédia).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *